Ergebnis 1 bis 1 von 1

Thema: Aktueller denn je...

  1. #1
    Registriert seit
    16.02.2011
    Beiträge
    1.322

    Standard Aktueller denn je...

    Nicht nur für Frankreich. Sie geben sich "zeitgemässe" Namen, aber...

    https://www.youtube.com/watch?v=4hvZbHiTw0U


    Musik: Giovanni Giuseppe Maria Cambini, 1746-1825 - Text: Anon.

    G. Friedmann (Tenor); Musique de l'Air, direction Paul Liesenfelt


    Kant:

    Aufklärung ist der Ausgang des Menschen aus seiner selbstverschuldeten Unmündigkeit. Unmündigkeit ist das Unvermögen, sich seines Verstandes ohne Leitung eines anderen zu bedienen. Selbstverschuldet ist diese Unmündigkeit wenn die Ursache derselben nicht am Mangel des Verstandes, sondern der Entschließung und des Mutes liegt, sich seiner ohne Leitung eines anderen zu bedienen.

    Hier der vollständige Text:

    La France était la nourricière
    Des grands, des prêtres et des rois,
    Qui du peuple trop débonnaire
    Avaient usurpé tous les droits.
    Mais un beau jour, las de ces traîtres
    Le Peuple faisont son devoir,
    Ne voulut plus avoir
    Ni grands, ni rois, ni prêtres,
    Il recouvra la Liberté,
    Les Mœurs et la Gaîté.


    Les rois, les prêtres se fachèrent,
    Mais le peuple tint toujours bon,
    Chez les tyrans ils cabalèrent,
    Nous menaçant de leur canon.
    Mais pour combattre tous ces traîtres,
    Le Peuple entier se rassemblant
    Mena tambour battant
    Les grands, les rois, les prêtres,
    Et conserva sa Liberté,
    Ses Mœurs et sa Gaîté.


    Un grand ministre britannique,
    Qu'on nomme l'empoisonneur Pitt,
    Voulut du monstre fanatique
    Chez nous ressusciter l'esprit.
    Mais malgré le nombre des traîtres
    Que contre nous il soudoya,
    Le peuple renvoya
    Les grands, les rois, les prêtres,
    En conservant sa Liberté,
    Ses Mœurs et sa Gaîté.


    Les agens de Pitt à la ronde
    Avaient su répandre en tout lieu
    Que les Français, rebut du monde,
    Venaient de renoncer à Dieu.
    Mais le Français, malgré ces traîtres,
    Rendit dans un jour solemnel
    Hommage à l'Éternel,
    Sans grands, ni rois, ni prêtres,
    Tout en chantant la Liberté,
    Les Mœurs et la Gaîté.


    Peuples qui nous faites la guerre,
    Quand ouvrirez-vous donc les yeux?
    Quoi, votre sang rougit la terre
    Pour les despotes odieux!
    L'homme ne peut avoir des maîtres,
    Il ne doit pas se dégrader,
    Chassez donc sans tarder
    Vos grands, vos rois, vos prêtres,
    Et recouvrez la Liberté,
    Les Mœurs et la Gaîté.
    Geändert von Tellensohn (02.09.2018 um 11:55 Uhr)

Lesezeichen

Berechtigungen

  • Neue Themen erstellen: Nein
  • Themen beantworten: Nein
  • Anhänge hochladen: Nein
  • Beiträge bearbeiten: Nein
  •